Jacques
Le Chevallier

Jacques Le Chevallier

Jacques le Chevallier, né en 1896 à Paris et mort en 1987 à Fontenay-aux-Roses, est un verrier, un décorateur, un illustrateur, un designer et un graveur français.

De 1911 à 1915, il étudie l'art à l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs. Après la première guerre mondiale, il créa un atelier de verrerie, en collaboration avec Louis Barillet. Cette association perdura jusqu'en 1945.

Membre de la Société des Artistes Décorateurs et du Salon d'Automne, peintre, dirigeant d'un atelier de verrerie, Jacques le Chevallier était un artiste à multiples facettes. Trois aspects de sa personnalité et de son activité artistique peuvent être distingués : le théorien, l'artiste continuellement en recherche d'innovation et le maitre verrier.

Jacques le Chevallier était convaincu que l'art n'avait pas dans la société moderne la place qu'il méritait. Par ses articles, conférences et cours, il essaya de se battre contre l'échec des temps modernes.

Rappelant que l'ancien rôle de l'artisanat, racine et moteur et l'activité artistique, ne convenait plus à la demande économique de notre temps, Le Chevallier affirme que seul un artiste ayant une excellente formation pouvait renouveller les Beaux-Arts, par une large utilisation de ses talents. C'est par l'utilisation de ces talents qu'il réalisa ces lampes audatieuses durant les années 1920 et 1930, montrant ses qualités d'un chercheur passionné.